ChooseYourBoss

Géoportail : IGN facture aux développeurs l’utilisation de ses données

La plateforme Géoportail inaugure un système de paiement freemium pour les développeurs pros du secteur privé. L’usage des données de l’IGN reste gratuit pour les autres utilisateurs.

L’Institut Géographique National (IGN) change la facturation pour l’utilisation de ses données. Depuis 2006, Géoportail permet de consulter en ligne les cartes de l’IGN. Géocodage, calcul d’itinéraire, d’isochrones ou encore alticodage… Les cartes et les services associés peuvent être intégrés dans des progiciels comme des SIG mais aussi des sites web et des applications.

1 500 applis utilisatrices par mois

Le portail gère en moyenne 140 millions de requêtes par jour, rappelle Zdnet. De quoi alimenter 1 500 applications utilisatrices par mois. L’IGN adopte une tarification freemium de l’accès à ses services via des API. « L’idée est plus d’amortir nos coûts de fonctionnement que de faire du chiffre d’affaires », explique Daniel Bursaux, son directeur général.

L’utilisation des services en ligne pour un usage grand public demeure gratuite en dessous de 2 millions de transactions par an. Pour un usage professionnel interne, la limite se fixe à 10 000 transactions par an. Les éditeurs d’applications peuvent tester le système sans engagement. L’IGN ne leur demande pas de signer un contrat, ni de fournir de moyen de paiement.

Crucial pour les services de secours

Cette décision intervient après le passage brutal de Google Maps à un système payant pour les professionnels. En revanche, l’IGN revendique un modèle économique respectueux de la vie privée de l’utilisateur. L’institut affirme ne rien gagner « sur l’exploitation des données personnelles, ni sur leur revente ». Par ailleurs, le Géoportail respecte la neutralité du net.

Les professionnels utilisent de plus en plus le site, « parce qu’il contient des données publiques que l’on ne trouve pas ailleurs », précise Danile Bursaux. C’est le cas pour les pompiers, les services de SAMU et de Police Secours. Les services départementaux d’intervention et de secours (SDIS) hébergent même leurs données sur la plateforme.

 

Martin Debrunne

Martin Debrunne

Lead Dev' @ChooseYourBoss

Découvre les offres d'emploi numériques qui matchent avec toi !

JE COMMENCE