ChooseYourBoss

Pourquoi le CV Tech’ est-il mort ?

Le recrutement tech’ est, et depuis plusieurs années, le secteur considéré comme le plus difficile par les recruteurs. Entre profils pénuriques, sur-sollicitation des candidats et rareté des profils, on se dit parfois qu’on aurait plus de chance de gagner au loto que de trouver ce fameux Dev’ Front React demandé par le CTO…

Oui mais voilà, le sourcing n’est pas la seule difficulté pour les recruteurs. Car le marché est clairement à la faveur des candidats et bon nombre d’entre eux ne sont pas en recherche active (rappelons que seul 8% des candidats sont en recherche active alors que 66% sont à l’écoute d’opportunités).

Si le CV est obligatoire lors d’une recherche d’emploi, quand est-il lorsque l’on est seulement à l’écoute du marché ? Pourquoi tant de candidats sont incapables de proposer un CV à jour ? Et si finalement le CV que l’on connait n’était pas dépassé pour ces profils ???

Pourquoi les candidats n’aiment pas faire de CV ?

On ne va pas se mentir, réaliser un CV n’est pas la tâche la plus simple du monde. Comment mettre l’essentiel en une page ? Est ce que la police choisie est la bonne ? Est ce que je dois mettre une photo ? Ajouter à cela la complexité des informations d’un profil tech’ et vous aurez déjà une partie de la réponse. En posant la question à de nombreux développeurs et autres Devops, la plupart nous répondent qu’ils gardent le CV de sortie d’école d’ingénieur (ou autres) et qu’ils tentent de le maintenir à jour, souvent en vain.

Autre fait, de nombreux profils favorisent leurs réseaux sociaux professionnels. Plus simple effectivement de maintenir à jour son Linkedin ou son Viadeo. Pas ou peu de questions sur la mise en forme. Son nouveau titre de poste, sa nouvelle société et sa date d’entrée et le tour est joué (on aimerait aussi que les candidats pensent à « clôturer » leurs derniers postes mais bon…)

Autre plateforme plébiscitée par les tech’:  Github qui revendique environ 27 millions de profils actifs et qui permet entre autre de mettre en avant ses contributions et « son code ». Parfois difficile à lire (surtout lorsqu’on utilise pas la plateforme) et limité uniquement aux partages publiques.

Comme bon nombre d’entre vous, nous avons nous aussi fait face aux candidats qui viennent en entretien sans CV. C’était le cas pour Martin, qui nous a rejoint sans CV : « Personnellement je ne suis pas fan du CV. On a vite tendance à embellir pour faire propre mais j’ai souvent l’impression que les entretiens sont plus des explications de mon CV qu’une discussion autour d’un projet ou d’une opportunité. Et puis pour être honnête, quand je reçois une opportunité, je ne suis pas en recherche. Je n’ai donc pas un CV tout frais à transmettre. C’était plus simple pour moi de transmettre les liens vers mes profils en ligne »

Recrutement tech’ = Entretien tech’ = Profil tech’

Tous les recruteurs l’ont compris. Un recrutement tech’ ne ressemble à aucun autre recrutement. On parle technique, on parle de sprints, on parle de MEP, on parle de stacks. C’est un peu comme lors d’un voyage à l’étranger : On pense parler la langue mais au bout de 5 min ça se complique fortement… Nous conseillons d’ailleurs de s’appuyer au maximum sur les opérationnels qui eux, connaissent la stack du projet et seront capables de retrouver sur le CV les vrais compétences qui feront la différence.

Dans ce type de process, le CV devient vite inutile. Pire il peut être un véritable frein au recrutement. Beaucoup de bons devs’ n’ont pas été shortlistés parce que le CV est incomplet ou inexistant. A l’inverse, le Waouh Effect que peut provoquer un beau CV alors que le candidat a « légèrement » embellie son profil… Il existe un grand nombre de sites aidant à la rédaction de son CV. Nous n’allons donc pas ajouter un enième tuto sur le sujet, même si nous conseillons (comme pour la rédaction d’une annonce) de faire simple et de raconter une belle histoire. De ne pas surcharger avec de l’information superflue et de penser que les recruteurs préfèrent connaître les technos par projet et non un bloc avec l’ensemble des outils utilisés au cours de sa vie. Notre métier est de vous remettre en relation avec les meilleurs profils tech’ et nous n’allons pas nous aventurer à vous expliquer comment lire un CV tech’ (sauf si vous nous le demandez > help@chooseyourboss.com) En revanche, nous voulons simplifier la rencontre et surtout l’échange. Et pour cela, nous nous devions de dépoussiérer le format CV et de vous proposer un profil tech’ digne de ce nom.

Adieu CV, bonjour Profil

ChooseYourBoss va faire peau neuve : Nouvel algorithme, nouvelle expérience mais surtout nouveau profil. Nous souhaitons remettre l’essentiel en avant et vous délivrer un vrai profil centré sur la technique et la stack du candidat.

Avant d’aller plus loin, rappelons qu’une stack technique est l’ensemble des technos et outils utilisés par un tech’. Avec la multiplication des expériences et donc des stacks, un tech’ va se créer un véritable référentiel de connaissances techniques. C’est sur ce principe que nous avons construit notre nouvel algorithme.

Nous allons désormais simplifier les profils autour des informations essentielles d’un candidat lors de ses différentes expériences :

  • Le titre de son poste
  • Sa société actuelle (ou passé)
  • La stack sur laquelle il travaille (ou a travaillé)
  • Le temps passé sur son poste et sur sa stack associée

Nous allons donc être capable de vous donner une véritable chronologie de son background technique et, par extension, de son niveau (si on considère que le temps passé sur une techno garantie d’acquérir de l’expérience et donc des compétences) Ce nouveau profil nous permettra de mieux comprendre les profils et donc de mieux calibrer les algorithmes et les matchings des offres. Fini donc la mise en relation avec un candidat qui n’a pas touché à une techno depuis des années.

Autres nouveautés, la « Stack de rêve ». C’est une volonté forte de notre part. Nous ne voulons plus vous mettre en relation avec un candidat sur le simple fait qu’il corresponde au profil que vous recherchez. Nous allons désormais demander aux tech’ de nous dire sur quelle stack ils souhaitent travailler. Double utilité pour nous : Ne plus mettre en relation des candidats et des recruteurs qui n’ont rien à se dire (fini les appels sur une techno que l’on fuit…) Et surtout vous permettre de proposer vos opportunités aux profils en devenir, ne connaissant pas encore une techno. Et soyons honnête, le ciblage et le sourcing est toujours plus simple quand on peut lire dans l’avenir.

Se rencontrer, partager et discuter

Les premières nouveautés seront lancées dès cette semaine. D’abord pour les nouveaux inscrits, puis au fur et à mesure sur l’ensemble de la base. Première brique du nouveau ChooseYourBoss, nous n’en oublions pas pour autant notre ADN : Remettre en relation candidats et recruteurs autour des plus belles opportunités tech’. Pour cela, nous proposerons d’ici à la rentrée de Septembre un second volet avec notre nouvel algorithme. Plus fin, plus précis, nous serons capables de faire le tri entre toutes les technos d’un candidat et vous proposer des profils que vous n’auriez pas forcément identifié avec les outils actuels du marché.

Nous espérons que ce nouveau profil permette à tout le monde de se concentrer sur l’essentiel, se rencontrer, partager et discuter.